Frédéric Klein, gravure et peinture

Frédéric Klein, lignes gravées

C’est à travers la photographie argentique que Frédéric Klein a fait ses premiers pas artistiques avant de se tourner vers la gravure. Ces deux arts plastiques impliquent des entrées variées qui contribuent à dévoiler une œuvre. En photographie, la prise de vues induit un travail de développement avec un aspect technique autour des bains. Cette approche multiple qui révèle l’œuvre, grâce à sa technicité, sa subtilité, sa magie n’est pas si éloignée de l’art du graveur qui travaille sa plaque à la pointe sèche, l’attaque à l’acide, l’encre avant de lui offrir ce passage ultime sous le poids de la presse qui révèle enfin l’œuvre aboutie.

La peinture s’est ensuite imposée à l’artiste comme une évidence. C’est pour Frédéric Klein un travail plus souple, plus libre, mais qui répond aussi au principe d’étapes créatives successives. La préparation de la toile est un cérémonial au cours duquel l’artiste reprend les gestes et les matières des origines de la peinture. Ces toiles de lin ou de chanvre qui datent des années 1920, voire même du 18ème siècle, sont traitées avec beaucoup d’attention. Il les tend avec force et détermination, les fixe délicatement sur un cadre en bois avant de les enduire d’une préparation artisanale. Cette étape est primordiale et permet au travail créatif, à l’huile, de se déployer sur un territoire marqué par une forte identité plastique. L’œuvre finale étant déjà engagée par l’impact des étapes préliminaires.

Les œuvres peintes par Frédéric Klein ne sont pas des miroirs de ses œuvres gravées. Si la veine est proche, les facettes sont éloignées. C’est en effet une tout autre définition plastique qui marque la transcription de son travail de gravure en peinture. A la finesse et la pureté des lignes gravées, l’artiste oppose la sobriété, la noirceur et l’évanescence des empreintes peintes.

Marqué par les ambiances qui se dégagent des photos de Brassaï ainsi que par la sensibilité des ardoises et des estampes de Raoul Ubac, Frédéric Klein propose un travail articulé autour de la thématique de la rencontre. Lignes de vie qui se rencontrent, tissent des liens, dénichent des passages, s’imbriquent, s’opposent, s’éloignent. Elles deviennent mémoire du temps écoulé, empreintes physiques du souvenir évanescent. S’en dégage une sonorité formelle, rythmée par ces lignes qui s’élèvent au rang de partition graphique. Elles impulsent une continuité qui s’étend au-delà des limites de l’œuvre, dans un hors-champ imaginatif et contemplatif.

  • Année de naissance: 1970
  • Origine: France
  • Art: Peinture et gravure

Un artiste inspiré par les formes et le nombre d’or

Frédéric Klein est un artiste français né en 1970.  Peintre et graveur, il a un côté cartésien qu’il exprime dans ses productions artistiques au travers de l’approche du nombre d’or. Ses œuvres se font l’écho d’un équilibre aérien où les lignes se répondent selon ce que Luca Pacioli, à la Renaissance, nommait la « divine proportion ».

Il formule le désir de proposer des œuvres libérées de toute représentation dans une recherche de sensibilité picturale pure. C’est dans cet esprit de recherche de pureté et de vérité, qu’il dépouille ses œuvres de tout ce qui n’est pas essentiel, tout en essayant de « leur donner une vibration pour les rendre vivantes ». « Créer une dynamique plastique est complexe. Mon travail paraît simple, mais il est très contenu. Avec très peu de gestes j’essaye d’impulser l’idée du mouvement qui ne se limite pas aux frontières de la toile ou de la feuille, mais se poursuit au-delà du cadre, dans le regard du spectateur. » Frédéric Klein

Il puise son inspiration créatrice dans l’observation des formes. Il est fasciné par les vieilles pierres, les matériaux patinés et rouillés par le temps. La ligne d’un objet, la courbe d’une branche, l’agencement architectural d’un bâtiment, sont autant de détails sur lesquels il focalise son regard d’artiste, pour les retranscrire plastiquement dans l’espace d’une plaque de gravure ou sur une toile.

Attiré par le champ chromatique du noir, Frédéric Klein décline les nuances et les textures pour les associer à la pureté du blanc. Sa palette est restreinte mais pas monochrome. Les noirs sont variés et jouent entre eux, multipliant des effets de transparence. Ils intègrent des nuances chromatiques qui se révèlent discrètement et offrent un subtil effet de matière.

Les œuvres de Frédéric Klein

#061 de Frédéric Klein

Eau forte sur aluminium – 2018

#023 de Frédéric Klein

Eau forte sur cuivre – 2011

#60-2 de Frédéric Klein

Eau forte sur cuivre  – 2017

#60-1 de Frédéric Klein

Eau forte sur cuivre – 2017

#019 de Frédéric Klein

Eau forte sur zinc – 2011

#048 de Frédéric Klein

Eau forte sur aluminium – 2016

Monotype #023 de Frédéric Klein

Eau forte et technique mixte – 2015

Retrouvez tous les artistes de la galerie:

Yann Baco, sculpture

Acier forgé

Frédéric Klein, gravure et peinture

Gravure et peinture

François Bruetshy – Peinture – Dessin

François Bruetshy – Peintures – Dessins

Shohyung Park – Gravure

Shohyung Park – Gravures

Hyosook Kim – Photographie

Photographies de Hyosook Kim

Nahrae Lee- Gravure – Dessin

Nahrae Lee – Gravures

Michel Cornu – Peinture, Gravure, Dessin

Michel Cornu – Peintures – Dessins

Rose-Marie Crespin – Sculpture – Collage – Céramique

Rose-Marie Crespin – Sculptures – Collages – Céramiques

Yolaine Wuest – Artiste peintre, France

Yolaine Wuest – Artiste peintre

Antoni Tàpies, artiste Catalan

Découvrez ou redécouvrez Anton TAPIES, artiste Catalan de renommée internationale dont les oeuvres, peintures et gravures, sont marquées par le surréalisme.

Eduardo Chillida, Artiste Basque

Eduardo Chillida, né en 1924 au Pays basque espagnol est mort en 2002. C’est un sculpteuret un graveur. De 1943 à 1947, il a fait des études d’architecture à l’université de Madrid. En 1947, il a  suivi des cours de dessin et a commencé à sculpter. Il expose à Paris dès le début desannées 1950 et s’installe au Pavillon Espagnol de la Cité Universitaire. Il y fait la connaissance de Brancusi et des peintres et sculpteurs espagnols dont Antoni Tàpies.

Louis Stettner – Photographe, États Unis

Louis Stettner – Photographe

Vinça Monadé – Peintre, Céramiste

Vinça Monadé – Artiste Peintre – Gravure – Sérigraphie

David Daoud – Sculpture, Peinture,

David Daoud – Sculptures -Peintures – Dessins

Sophie Patry – Auteure photographe

Sophie Patry – Photographies

Joan Miró – Peintre, Espagne

Joan Miro – Artiste espagnole

Max Ernst – Artiste peintre , sculpteur, poète – France

Max Ernst – Artiste peintre, graveur,sculpteur,poète

Pierre Muckensturm, peintre, sculpteur et graveur

Artiste colmarien, Pierre Muckensturm est né en 1970 à Strasbourg. Sa notoriété dépasse les frontières nationales. Ses œuvres sont diffusées en France, mais aussi en Belgique, en Allemagne, en Scandinavie, en Angleterre et aux Etats-Unis.

Rainer Gross – Artiste sculpture , photographie – Belgique

Rainer Gross – Artiste: Sculpture, Photographie

Hans Hartung – Artiste peintre , graveur – France

Hans Hartung – Artiste peintre, graveur

Patrick Grundmann – Peintre, France

Patrick Grundmann – Artiste Peintre

Michel Handschumacher – Photographe, France

Michel Handschumacher – Photographe

Marie Amédro – Peinture, Collage, Dessin

Marie Amédro – Peintures – Dessins – Collages

Joseph Bey, sculpteur, peinture

Joseph Bey né à Mulhouse en 1955, a déjà participé à de nombreuses expositions en France comme à l’étranger : Mulhouse, Saint-Louis, Colmar, Strasbourg, Paris, Bâle, Tokyo… Il ne cesse jamais de créer, peignant avec toujours plus d’ardeur et sculptant des matériaux multiples pour forger des œuvres aux tailles variées. Il garde un style qui lui [...]

Jérôme Pergolesi – Poète plasticien

Jérôme Pergolési – Artiste Photographe – Peintre

Céline Dupont – Peinture

Céline Dupont – Peintures

Fernand d’Onofrio – Peintre, Photographe, France

Fernand d’Onofrio – Photographe – Peinture

Matthieu Poli, artiste plasticien et numérique France

Matthieu Poli – Artiste Plasticien et numérique

Daniel Reymann, artiste peintre

 Daniel Reymann   Artiste colmarien Daniel Reymann est né peintre. « Enfant, je passais des heures à observer les reflets de lumière dans un verre d'eau. Je m'émerveillais de la forme des taches de café sur la table, de leurs dégradés délicats. Je cherchais des dragons et des chevaliers dans les motifs des carrelages aux formes [...]