Daniel Reymann, artiste peintre

 Daniel Reymann

 

Artiste colmarien Daniel Reymann est né peintre. « Enfant, je passais des heures à observer les reflets de lumière dans un verre d’eau. Je m’émerveillais de la forme des taches de café sur la table, de leurs dégradés délicats. Je cherchais des dragons et des chevaliers dans les motifs des carrelages aux formes indéfinissables. Vers 12 ans, mon grand-père, ébéniste, m’a donné des bases opérationnelles du dessin. Il m’a expliqué qu’il fallait utiliser le crayon dans toutes ses possibilités : du plus clair au plus foncé. Je n’y avais pas pensé. Je croyais que le crayon ne laissait qu’une trace qu’on pouvait facilement gommer. Cette révélation m’a marqué à vie. Plus tard on m’a formulé cela d’une manière plus large : il n’y a pas d’art sans contraste ; J’ai gardé cette information précieusement dans un coin de ma tête. »

Daniel Reymann peint depuis plusieurs années des tableaux où la couleur tient une place dominante et où elle rend le motif superflu. L’utilisation de l’acrylique fine, associée à différents médiums, lui permet de jouer constamment avec les variations de teintes et les transparences.

Audacieux et surprenant, il maîtrise les grands formats qu’il couvre de couleurs et de formes avec une aisance éblouissante.

Peintre poète il laisse le hasard orienter son regard et guider son geste. Au moyen d’outils divers (éponges, rouleaux voire ustensiles de cuisine…) il trouve son chemin vers une peinture sans sujet, une peinture abstraite. « Ce qui m’importe, c’est la confrontation entre moi, la matière picturale et l’outil dans un temps donné. Avec l’acrylique, le temps est un facteur essentiel qui m’impose de travailler dans l’urgence. J’adore l’imprévu, le choix qu’il m’impose et le résultat inattendu qu’il me propose. J’aime tellement cela que je provoque de l’imprévu pour chaque tableau. Je change de technique pour chaque projet et chacun jette les bases pour le suivant. Dans tous les cas, je sais que je peux faire confiance dans la matière pour me suggérer des mondes insoupçonnables, mais probables. »

La réponse de Daniel Reymann à la dynamique du mouvement est l’expression floutée de ses couleurs qui s’auréolent d’une aura vaporeuse. « Je laisse à la matière le soin de créer la complexité suffisante pour qu’il y ait une multitude de tableaux contenus dans un seul ; Je ne veux pas qu’on s’ennuie quand on regarde mon travail. »

Rassurons-le, on ne s’ennuie pas, on admire…

  • Date de naissance: 1955
  • Origine: France
  • Art: peinture

Retrouvez tous les artistes de la galerie

Colonne 1, sculpture de Joseph Bey

Technique mixte – 2016

La nuit, peintures de Joseph Bey

Technique mixte – 2017

L’ombre des univers, peinture de Joseph Bey

Technique mixte – 2018

L’ombre du chemin, peinture de Joseph Bey

Technique mixte – 2017

« Zubi », gravure d’Eduardo Chillida

Gravure sur bois – 1989

« KATE III », gravure d’Eduardo Chillida

Eau-forte et aquatinte – 1972

« Forma ombrejada », gravure d’Antoni Tàpies

Gravure de couleur au carborundum – 1987

« Variations sur un thème musical 20 », lithographie et collagraphie d’Antoni Tàpies

Lithographie en couleurs et collagraphie – 1987

« Tasse », gravure d’Antoni Tàpies

Eau-forte de couleur au carborundum – 1978

« Blanc sur noir », gravure d’Antoni Tàpies

Gravure au carborundum en couleurs – 1986/1987

« Cobert de roig », gravure d’Antoni Tàpies

Gravure de couleur au carborundum – 1984

« Empremtes – Spuren », gravure d’Antoni Tàpies

Eau-forte de couleur aquatinte avec contreplaqué appliqué – 2003

« Figura », aquatinte d’Antoni Tàpies

Aquatinte de couleur au carborundum – 1985

« 740 », aquatinte d’Antoni Tàpies

Aquatinte de couleur avec carborundum – 1979

« 3 i 4 », gravure d’Antoni Tàpies

Gravure à l’eau-forte de couleur au carborundum – 1982

« Oval i blanc », gravure d’Antoni Tàpies

Gravure à l’eau-forte de couleur au carborundum – 1982

« l’Arc », gravure d’Antoni Tàpies

Carborundum couleur révisée avec blanc opaque – 1975

Gravure 176s311211 de Pierre Muckensturm

Carborundum et pointe sèche sur zinc – 2017

Gravure 176s121211 de Pierre Muckensturm

Carborundum et pointe sèche sur zinc – 2017

Gravure 176s241511 de Pierre Muckensturm

Carborundum et pointe sèche sur zinc – 2017

Gravure 14c2-1 de Pierre Muckensturm

Aquatinte sur cuivre – 2014

Gravure 175J041211 de Pierre Muckensturm

Eau forte et carborundum sur zinc – 2017

Sculpture 18sc22055 de Pierre Muckensturm

Fil de fer – peinture – fil nylon – 2018

#061 de Frédéric Klein

Eau forte sur aluminium – 2018

#023 de Frédéric Klein

Eau forte sur cuivre – 2011

#60-2 de Frédéric Klein

Eau forte sur cuivre  – 2017

#60-1 de Frédéric Klein

Eau forte sur cuivre – 2017

#019 de Frédéric Klein

Eau forte sur zinc – 2011

#048 de Frédéric Klein

Eau forte sur aluminium – 2016

Monotype #023 de Frédéric Klein

Eau forte et technique mixte – 2015

Antoni Tàpies - Cobert de roig